mardi 1 avril 2008

PRESENTATION DU KIRO D'HAITI





#56, Angle Rues Piquant et rue Lamarre, BP 19252 HT 6112
Tél. 2223-7476 / 2223-7467, 36579912, E-mail: Kiro.haiti@hotmail.com




La présentation détaillée du Mouvement Kiro d’Haïti.

1. Kiro (Chiro), quid ?
Le nom « Kiro » provient du symbole que les premiers chrétiens utilisaient pour désigner le Seigneur : XP, les deux lettres initiales du nom grec du Christ (X= Chi, P = Ro, Chiro qui est traduit en langues africaines par Kiro, en créole par Kiwo). Ce symbole est en même temps un principe de base, qui donne en un mot tout l’idéal du mouvement Kiro : faire vivre les jeunes dans le Christ.. La Devise du Kiro : Vivre pour servir.
Le Kiro est un mouvement de jeunesse de l’Eglise Catholique, qui veut établir dans chaque paroisse une institution d’éducation parascolaire, à côté de la famille et de l’école. Ce mouvement veut aussi construire au sein de la paroisse une communauté chrétienne de jeunes du temps libre dont la méthode n’est pas seulement l’instruction religieuse, mais surtout la vie en groupe, en communauté. Cette éducation tend en tout premier lieu à former dans les jeunes le sens d’appartenance à leurs communautés respectives et l’engagement constructif pour leur changement.
Comme mouvement international, le Kiro a parcouru un long chemin pour arriver en Haïti en 1960. C’est dans les paroisses de Cerca-Carvajal (Plateau Central) et de Perches (Nord-Est) que les premiers groupes se sont formés grâce aux deux missionnaires de la congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM-Scheut), le Révérend Père Joseph Berghmans, le fondateur de ce mouvement et le Révérend Père Noël Maertens, le premier aumônier national du mouvement. C’est avec eux que le mouvement connut une extension assez rapide à travers tout le pays. C’est ainsi qu’il fut reconnu officiellement comme mouvement d’action catholique par la Conférence Episcopale (CEH) en avril 1971, et par le ministère de la jeunesse et des sports en mai 1979. Le Mouvement Kiro est membre de la Fimcap (Fédération internationale des Mouvements catholiques d’action paroissiale) dont le siège se trouve à Anvers (Belgique). Le Kiro entretient de bonnes relations avec Chiro Belgique. Il est soutenu par Broederlijk Delen(Belgique) et Missionhurst Promotion( USA).


2. Les objectifs du mouvement.

2.1. Les objectifs généraux du Mouvement : L’Eglise comme peuple de Dieu dans ce monde se voit appelée à s’affermir comme une communauté chrétienne qui doit se développer sur tous les plans. Aussi le mouvement Kiro d’Haïti, en tant que mouvement d’action catholique se propose-t-il de:

Travailler à l’information et à la formation intégrales des enfants et des jeunes afin qu’ils soient de bons chrétiens et d’authentiques citoyens, capables de porter l’amour du Christ aux autres jeunes dans la réalité de tous les jours et de se mettre au service de leur pays et de leur Eglise.
Accompagner et écouter les jeunes avec leurs potentialités, préoccupations et inquiétudes, et chercher avec eux des pistes des solutions.
Promouvoir leur croissance sociale en stimulant en eux le sens d’appartenance à la société dans laquelle ils vivent, et la connaissance critique de la réalité et des événements socio-politiques et économiques et les aider à assumer de façon responsable le rôle qu’ils sont appelés à jouer dans la société et dans l’Eglise.
Conscientiser les enfants et les jeunes sur les menacent qui pèsent sur leur vie telles que les MST-VIH/SIDA, La violence, la délinquance, la drogadiction, la mode, etc.
Stimuler dans les jeunes une croissance étique qui leur permette d’accepter et d’aimer la vie comme une valeur sacrée afin de vivre selon une échelle des valeurs évangéliques qui orientent leurs options, attitudes et comportements.
Promouvoir l’insertion et la participation coresponsables des jeunes dans leurs communautés chrétiennes et dans les quartiers où ils vivent.
Engager les enfants et les jeunes dans la construction de leurs communautés locales : protection de l’environnement, reboisement, nettoyage et gestion des déchets (développement durable).

2.2. Les objectifs spécifiques du mouvement :

Encourager et accompagner de façon plus soutenue le mouvement au niveau de chaque diocèse.
Stimuler un fonctionnement dynamique au sein des comités diocésains, régionaux, des groupes locaux et du Conseil national Kiro.
Dynamiser les structures du Bureau National Kiro comme organe d’exécution et de supervision.
Préparer la célébration du jubilé d’or de la présence du Kiro en Haïti : Festivités, bilan et perspectives pour un nouveau jubilé d’or et surtout un mouvement Kiro de plus en plus proche des enfants et des jeunes avec une formation de plus en plus adaptée aux préoccupations de ces derniers.


3. Organisation du mouvement.

3.1. Le Conseil National Kiro et le Bureau National Kiro : Le mouvement est dirigé par le Conseil National Kiro (CONAK) qui regroupe les représentants ou délégués des neufs diocèses repartis selon les départements du pays, et les membres du Bureau National Kiro ( BNK). Ce Conseil définit, contrôle et évalue le programme annuel pour tout le mouvement. Ce Conseil se réunit tous les 4 mois. Il délègue la coordination générale et l’exécution du programme au Bureau National Kiro situé à Port-au-Prince.
Le Bureau National est responsable de la publication d’un bulletin mensuel pour tout le mouvement. Il sensibilise aussi les jeunes sur les problèmes actuels de notre société(les maladies sexuellement transmissibles, le reboisement, les conséquences de l’analphabétisme et du néo-libéralisme, la prostitution, la délinquance, la sexualité, le consumérisme, la drogadiction, les relations prématrimoniales, l’exode rural, etc. Les jeunes y sont référés à la personne du Christ, afin qu’à son exemple, ils adoptent des attitudes responsables à la lumière des valeurs évangéliques.

3.2. L’aumônier national Kiro : L’aumônier national Kiro est membre du Bureau National Kiro. Il veille au bon fonctionnement du mouvement et en est responsable devant la conférence Episcopale Haïtienne. Il maintient des contacts réguliers avec les évêques, les aumôniers diocésains, les curés des paroisses, les religieux et les religieuses, tous appelés à encadrer le mouvement Kiro au niveau de leurs diocèses respectifs. Il visite aussi régulièrement tous les comités et groupes du mouvement Kiro établi dans chaque diocèse.

3.3. Les comités diocésains Kiro : Les comités diocésains sont formés des représentants de différentes régions. Ces comités existent dans chaque diocèse et servent de pont entre le Conseil national Kiro, le Bureau National Kiro et leur diocèse respectif. Ils travaillent de concert avec des représentants du CONAK issus de leur diocèse et avec les aumôniers diocésains.

3.3. Les comités régionaux : Les comités régionaux sont formés de délégués de différents groupes Kiro locaux présents dans les paroisses et les chapelles. Tous les groupes locaux s’organisent et mènent toutes leurs activités sous la responsabilité du curé de leur paroisse aidé par une religieuse, un religieux ou un laïc.

3.4. Les groupes locaux Kiro : Chaque groupe Kiro local est dirigé par une équipe de dirigeantes et dirigeants et se divise en plusieurs sections reparties selon l’âge :
De 3 à 6 ans, la section de plus petits et petites.
De 6 à 11 ans, la section de petits (Tambours) et petites (Étincelles).
De 12-14 ans, la section des moyens (Combattants) et des moyennes (Vaillants)
De 14-16 ans, c’est la section des grands (Vainqueurs) et des grandes (Conquérantes).
A partir de 17, la section des aspirants qui se préparent pour assumer le rôle des dirigeants et des dirigeantes. Tous les trois ans, certains dirigeants et les dirigeants de groupes locaux sont élus pour intégrer les différents comités et conseils directeurs du mouvement national Kiro.

3.4. L’effectif du mouvement : Le mouvement Kiro est présent dans tous les 9 diocèses ou départements du pays. Chaque dimanche, environ 60.000 jeunes et enfants se réunissent dans les 600 groupes locaux dispersés à travers tout le pays, où 4600 dirigeants et dirigeantes s’engagent pour la formation de tous ces jeunes et enfants selon l’idéal du mouvement en créant une école d’amour où chacun d’eux est accepté indépendamment de sa condition sociale, économique, et où tous vivent la fraternité, la complémentarité, l’appartenance à une même famille chrétienne.

4. Les principales activités du mouvement Kiro

Réunions hebdomadaires de tous les groupes locaux dans toutes les paroisses et chapelles à travers tout le pays.
Une session nationale de formation et de recyclage des dirigeants et dirigeantes de 9 diocèses (Chaque année).
Séminaires de formation animés par les membres du Bureau National Kiro. Ces séminaires appelés bivouacs réunissent les comités diocésains, les chefs des groupes locaux ainsi que leurs dirigeants et dirigeantes pendant les vacances d’été, dans les 9 neufs diocèses.
Trois rencontres annuelles de tous les représentants des différents diocèses avec les membres du Bureau National à Port-au-Prince (Kanaredyo).
La publication mensuelle d’un bulletin « Twonpèt » qui se veut un précieux instrument de formation et d’information pour les dirigeants et les dirigeantes dans les différents groupes Kiros présents dans les paroisses et les chapelles.
A partir de mai 2008, la publication du « Jèn an aksyon » /Jeunes en action/, un espace offert à tous les jeunes pour qu’ils puissent exprimer leurs préoccupations, leurs inquiétudes, leurs joies, leur enthousiasme et spontanéité, etc.
Visites des différents groupes à travers tout le pays pour évaluer le processus de formation et surtout encourager les groupes locaux dans leurs différentes activités et initiatives.
Visites de tous les évêques, les curés, les religieuses et les religieuses dans les diocèses.
Depuis 2005, nous avons commencé la préparation pour la célébration du cinquantième anniversaire de la présence du Mouvement Kiro en Haïti. Le 18 novembre 2007, nous avons officiellement lancé la célébration du jubilé d’or du Kiro ainsi que toutes les activités qui seront réalisées en vue de marquer cette célébration au niveau national, diocésain, régional et local. Voici les activités qui sont prévues dans le cadre de ce jubilé d’or (50 tan Kiwo an Ayiti) pour l’année 2008 :
1. Raffle Nationale/Tombola 07-08 : Lancement/Avril Mai 08, Tirage/ Fête Christ Roi 08.
2. Bivouac National Kiro : Thorland, 11-18 août 2008.
3. Finaliser les démarches pour l’obtention d’un terrain pour Kiro : Centre de formation pour les jeunes à Ganthier.
4. Emissions sur les ondes (radios et Télévisions) concernant les 50 ans du Kiro en Haïti.
5. Concours des chants, poèmes et dessins pour 50 tan Kiwo.
5. Collecte des fonds :
· Contribution annuelle de chaque kiro : 15 gourdes.
· Caisses ambulantes dans chaque diocèse.

5. Conclusion

A travers ces quelques lignes, nous avons présenté l’organisation du mouvement national Kiro dans ses objectifs et activités au sein du contexte général de la situation géographique, socio-politique et économique d’Haïti on ne peut plus difficile. Comme un mouvement au sein de l’Église, le Kiro a le devoir d’accompagner les jeunes et les enfants selon les valeurs évangéliques, pour qu’ils soient des authentiques chrétiens et des citoyens responsables au service de la construction de leur pays et de leur Eglise.
Les 48 années d’existence de l’esprit Kiro ont contribué à la formation des jeunes de toute catégorie sociale, en développant en eux une sensibilité aux problèmes socio-politiques et économiques et une prise de conscience de leurs responsabilités et leur engagement au sein de leurs communautés respectives. C’est vrai, avec le poids de la tradition et la crise socio-économique et politique qui frappe le pays de plein fouet, le mouvement Kiro a un peu perdu son ardeur et son enthousiasme. Avec la préparation de son cinquantième anniversaire, nous voulons vivement saisir cette occasion aux cheveux pour lui redonner vie et ardeur dans sa structure, son organisation et son plan de formation parascolaire pour la croissance des milliers d’enfants et de jeunes dont il est responsable.
Tous ces enfants et jeunes ont encore besoin de plus d’animation et d’encouragement et surtout des modèles de la part des adultes qui, pour la plupart des temps, ne leur permettent pas de s’épanouir et de trouver leur place dans la société et dans l’Église.
Aussi réaffirmons-nous notre devoir de travailler à la formation intégrale de ces jeunes avec le concours de tous ceux qui peuvent les aider vraiment à se réaliser pleinement comme des personnes humaines.


Mouvement Kiro d’Haïti



1 commentaire:

pastorale jeune a dit…

Nous sommes heureux de vous donner l'adresse du Mouvement Kiro d'Haïti.
Lien :
http://mouvementkirohaiti1960.blogspot.com/2008/04/presentation-du-kiro-dhaiti.html

Nous souhaitons une belle mission
et un engagement "JOYEUX"
au service de la Paix en notre pays...
À TOUS LES JEUNES KIRO, filles et garçons !
KIWO, TOUJOU PI WO !
Salitasyon :Direktè PIKAN.

Publié par pastorale jeune à l'adresse www.lescayes2010jnj.blogspot.com

À noter que lorsque l'on clique sur le lien Fanmiyo... on tombe sur le site biblique...

Affection des Journées Nationales des Jeunes : J N.J.